Faire face à la concurrence en renouvelant son activité

Faire face à la concurrence en renouvelant son activité

L’entreprise De Pedrini, spécialisée dans la marbrerie et la graniterie, existe depuis soixante ans et se transmet de génération en génération. Face à la concurrence étrangère, Vincent De Pedrini a souhaité établir une nouvelle stratégie de développement. Proposer de nouvelles prestations avec un excellent rapport qualité prix permettrait d’assurer chiffre d’affaires stable. C’est dans cette optique qu’il a fait appel au dispositif pour recruter Aurélie Patenay en tant que commerciale.

Comment avez-vous connu le dispositif ARDAN ?
Vincent De Pedrini, mon père, étant régulièrement accompagné par la Chambre des Métiers et de l’Artisanat des Vosges, c’est elle qui lui a proposé le dispositif comme aide au recrutement. Il m’a ensuite proposé ce poste. À noter que je suis la quatrième génération à travailler au sein de l’entreprise.

Avant de démarrer cette mission, aviez-vous des attentes et/ou des craintes en particulier ? 
Pas de craintes mais plusieurs attentes. Dans la formation, j’ai choisi des modules portant sur des thématiques que je ne maîtrisais pas. J’attendais d’acquérir de nouvelles compétences. Concernant l’entreprise, aucun problème de mon côté puisque c’est l’entreprise familiale où j’ai grandi.

Comment s’est déroulée la mission ARDAN ? Avez-vous mené à son terme le projet confié ?
C’est une mission plutôt longue dans le temps, contrairement à ce que l’on peut penser. J’ai été recrutée en tant que commerciale afin de prospecter et accueillir la clientèle. Lors des six mois, j’ai rencontré quelques difficultés, notamment conjuguer à la fois la formation et la vie en entreprise. Cela m’a forcée à m’organiser pour me dégager du temps, ce qui est une bonne chose.

Concernant le Titre Entrepreneur de petite entreprise, qu’en retenez-vous ?
Je le vois comme un tremplin pour approfondir ses connaissances. On a l’occasion de découvrir de nouvelles compétences et par la suite, on sélectionne celles qu’on souhaite perfectionner avec notamment le chéquier formation. Je retiens particulièrement les modules Gestion et Commercial qui étaient cohérents avec mon projet. Concernant les intervenants, ils étaient très disponibles.

Quelle est votre fonction actuelle dans l’entreprise ?
J’assure toujours les fonctions de commerciale. La mission ARDAN a confirmé ce besoin dans l’entreprise.

Si vous deviez conseiller le dispositif à un demandeur d’emploi, que lui diriez-vous ?
C’est un dispositif d’insertion à la fois doux et rapide. On a une meilleure connaissance de l’entreprise, on doit s’interroger rapidement sur des problématiques. Les six mois constituent une bonne amorce pour se sentir parfaitement à l’aise dans l’entreprise.



Share This